26/08/2013 – De retour en Argentine !

Après avoir pris l’avion à Bogotá ce lundi 26 août, nous arrivons à Buenos Aires tard dans la soirée. Juan et Marilena (les parents de Belén) ainsi qu’Ivana et Julieta (ses sœurs) nous attendent à l’aéroport : moment retrouvailles et émotions dans le froid hivernal.
De retour à la maison c’est parti pour les empanadas et le bon vin ! Le lendemain un bon asado (quatre kilos de bœuf) préparé par Juan, depuis le temps qu’on attendait ça…

IMG_0438
Retrouvailles : mes beaux-parents…

IMG_0445
…mes belles-sœurs (avec, pour faire marrer Julieta, le pull et le sac à dos “gagnés” à Cajamarca mais ceci est une autre histoire…)

Nous passons nos deux premières semaines entre la famille et les amis de Bel. Nous sommes invités partout et nous entamons notre régime inversé : asados, chorizos, pizzas, empanadas, vin… Nous avons perdu quelques kilos pendant notre voyage, je pense que nous allons les reprendre rapidement…

L’ami Dario m’invite à voir un match à l’Estadio Monumental, le stade de River Plate. J’y invite Federico, le cousin de Bel (16 ans), qui n’a jamais été voir un match au stade. Au final un match très moyen (0 – 0) mais une belle ambiance comme la première fois (nous avions déjà été dans ce stade avec Aymeric et Idir à notre arrivée à Buenos Aires en décembre 2010).

20130905_202010
Dans le stade de River Plate avec Fede (le cousin) et Dario (le mec de la meilleure copine de Bel)

Marilena nous prête sa voiture, nous en profitons pour aller voir Nico et Pia, nos amis rencontrés à Cafayate en août 2012 (cf. 30/07/2012 – Au travail !) qui se sont installés dans la province de Buenos Aires et qui ont eu une petite fille il y a six mois : Luna. De quoi profiter d’un après-midi au “vert” loin de la grande ville.

P1060373
Visite à Carmen de Areco pour voir Nico et Pia…

P1060362
…et la petite Luna

Malgré l’ambiance plutôt pesante de la grande ville (à laquelle nous ne sommes plus habitués), nous profitons d’être en famille et entre amis. Belén n’arrête pas et est sollicitée de gauche à droite, elle doit s’organiser un peu pour ne pas perdre la tête…
Quant à moi, beaucoup ne m’avaient vu qu’une fois (voir jamais) mais je suis très bien accueilli par tout le monde et les gens m’apprécient. C’était important pour moi, surtout du coté de la famille.

Tony
Hurlingham, Buenos Aires, Argentina

Anuncios

Deja un comentario - Laissez un commentaire

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s