04/01/2013 – Chan Chan

Ce vendredi 4 janvier nous allons visiter une autre merveille de l’histoire péruvienne : les vestiges de la cité pré-inca de Chan Chan.

Cette cité, classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, fut la capitale de la civilisation Chimú depuis environ 1100 après J.C. et jusqu’à 1470.
Il s’agit d’une ville entière (qui a abrité jusqu’à 100 000 habitants) comprenant neuf citadelles ou cités sacrées fortifiées dans lesquelles vivait l’élite de la société. Chaque génération de gouverneur à fait construire sa propre citadelle protégée par des murailles.
Le site couvre vingt kilomètres carrés, ce qui en fait la cité en adobe la plus grande d’Amérique Latine (et la deuxième plus grande du monde).

Accompagnés d’un guide nous visitons l’unique citadelle ouverte au public (mais toutes les citadelles sont construites sur le même modèle) : el Palacio Nik An (ou Tschudi).

DSC_0564
La civilisation Chimú, comme toutes celles de la côte péruvienne, était tournée vers la mer – au niveau des activités mais aussi de la vie religieuse

DSC_0572
Couloir menant les pèlerins aux différents temples et à la grande place sur laquelle étaient données les cérémonies religieuses

P1010980
Le travail de l’adobe est impressionnant…

DSC_0581
… le tout décoré par des symboles relatifs à la mer (poissons, oiseaux marins, loutres…)

P1010982
La grande place cérémonielle del Palacio Nik An (comme dans la plupart des cultures précolombiennes, ici aussi les sacrifices humains étaient de rigueur pour honorer ou apaiser les dieux)

DSC_0598
Un exemple des murailles entourant la citadelle – cette technique de construction est parasismique : ces murs ont résisté aux séismes à travers les siècles

P1010987
El Huacheque : un lac artificiel dans la citadelle dédié au culte de l’eau et de la fertilité

DSC_0629
Sous le soleil de Chan Chan

DSC_0635
Voilà à quoi ressemblait un dirigeant Chimú en costume de cérémonie (le pauvre mec qui doit rester toute la journée déguisé comme ça en plein soleil…)

Après la visite nous nous rendons au musée du site puis, le lendemain nous allons visiter les autres sites auxquels nous donne droit le billet d’entrée : la Huaca Esmeralda et la Huaca del Dragon (ou “Arco Iris”), deux pyramides d’adobe situées dans la ville de Trujillo.

DSC_0043-(2)
Visite de la Huaca del Dragon

En 1470 la conquête inca mit fin au règne Chimú. Ceux-ci, à l’inverse de certaines cultures conquises, sont restés rebelles face à la domination et ont été en partie déportés vers d’autres terres du Tawantinsuyo (cette technique d’arrachement d’un peuple à sa terre d’origine était utilisée par les incas dans ces cas d’insubordination). La population Chimú passa d’environ 500 000 personnes à 40 000 en moins d’un siècle.
Lors de la Conquista espagnole les survivants de cette culture s’allieront aux espagnols face aux incas (en croyant “naïvement” que les espagnols venaient en sauveurs pour les débarrasser des incas…).

Tony
Huanchaco, La Libertad, Peru

Anuncios

Deja un comentario - Laissez un commentaire

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s