12/12/2012 – La Laguna Parón

Aujourd’hui, mercredi 12 décembre, nous profitons de notre dernier jour à Huaraz pour aller voir la Laguna Parón à une centaine de kilomètres. Direction le village de Caraz par la route, puis nous bifurquons sur une piste pour les trente kilomètres qui nous séparent du lac d’altitude. La brave 205 va souffrir aujourd’hui…

Premièrement, dans les premiers kilomètres, la piste est coupée par une flaque gigantesque, profondeur inconnue… J’engage la voiture sans trop me préoccuper… Nous nous enfonçons de plus en plus, de manière inquiétante… Bon, nous sommes déjà dedans, dans tous les cas je ne peux pas m’arrêter pour faire demi-tour – au risque de rester bloqués – donc j’accélère pour sortir en puissance. Une fois sortis, la puissance du moteur diminue jusqu’à l’arrêt complet… Pas de panique, ça nous est déjà arrivé à Salta lors de la traversée d’une rivière (cf. 30/07/2012 – Au travail !). Nous attendons, capot ouvert, que l’eau s’évapore. Après une dizaine de minutes le moteur repart, le diagnostique était bon. Même pas peur ! On commence à la connaitre notre petite 205…

Ensuite vient la montée, car la piste monte de 2250 à 4170 mètres d’altitude en une trentaine de kilomètres… Autant dire que ça grimpe. De plus, la piste – en graviers – monte en lacets très serrés à flanc de montagne. La voiture monte, moteur à très haut régime certes (chauffage allumé dans l’habitacle pour aider à l’évacuation de la chaleur du moteur), mais elle encaisse sans problème. Les paysages qui nous entourent sont spectaculaires : des falaises abruptes de plusieurs centaines de mètres nous surplombent, des petites cascades se jettent d’en haut, nous montons le long d’une petite rivière qui descend jusque dans la vallée, nous traversons des petites forêts aux couleurs glaciales et aux feuilles qui paraissent figées par le froid…

Enfin, après trente kilomètres d’adrénaline pour le chauffeur (et des doutes sur le côté “raisonnable” du trajet de la part de Belén) nous arrivons à destination. Nous rencontrons le maître des lieux : un gardien qui vit deux semaine par mois ici (nuit et jour) et qui surveille les lieux et les installations (car ce lac sert de réserve pour une installation hydro-électrique en aval mais aussi pour alimenter les circuits d’irrigation des paysans de la vallée – dont le village de Caraz). Il nous explique qu’en ce moment, comme chaque année, ils sont en train de vider le lac pour la maintenance des installations. Ils nous demande aussi si nous n’avons pas de journaux ou magazines pour lui car il s’ennuie tout seul là-haut… Malheureusement nous n’avons rien pour lui (du moins, écrit en espagnol). Il nous propose également 5000 soles pour acheter la voiture (environ 1500 €), offre que nous déclinons gentiment. “Bon, quand vous passez au retour par ici vous me la vendez !”.

Nous longeons la Laguna Parón sur le petit sentier de pierres tout en savourant les couleurs que nous offre ce paysage splendide : eau d’une couleur indescriptible (variant entre le vert émeraude, le turquoise et le gris – selon la position des nuages) entourée par les sommets ornés de neiges éternelles caressés par les nuages. Et pas un bruit, un silence de plomb !

P1010680
La Laguna Parón…

P1010681
… aux contrastes saisissants !

P1010686
El Nevado (“sommet enneigé”) Parón, nommé aussi Huandoy ou Esfinge (5325 mètres)

P1010698
Balade au bord de la laguna

P1010731
El Nevado Pirámide de Garcilaso (5885 mètres)

P1010745
Rebecca se fait un masque d’argile… Elle en emportera quelques kilos pour des soins du visage gratuits…

Après cette petite balade au bord du lac, nous repartons en saluant le gardien de la laguna. Au retour la route est toujours aussi belle mais très différente, la luminosité a changé et le fait de descendre au lieu de monter change toute la perspective. Arrivés à la terrible flaque les filles descendent, moi je fonce à toute allure en plein dedans pour en ressortir rapidement sans laisser au moteur le temps de se “noyer”. Bel, qui a observé la scène de l’extérieur, est choquée par la hauteur qu’a atteint l’eau au niveau des portières… Nous continuons dans notre sous-marin jusqu’au village de Caraz. Caraz où nous achèterons un demi kilo de son fameux manjar artisanal (cette confiture de lait proche du dulce de leche argentin mais façon péruvienne, plus crémeuse et moins sucrée – moins écœurante à mon goût) avant de reprendre la route pour Huaraz.

P1010775
Sur la route du retour : un paysage quasi congelé

P1010782
La route en lacets au pied des falaises

P1010786
On se sent tout petit quand on passe par ici…

P1010791
De retour à la “civilisation”

Ce soir nous allons fêter notre dernier jour à Huaraz et notre dernière soirée avec Rebecca autour d’une bonne viande au barbecue dans le restaurant d’à coté – dont nous sommes les plus fervents clients.

Jeudi 13 c’est l’heure des au revoir, avec Rebecca mais aussi avec le chef et la serveuse de “notre” restaurant.
Rebecca s’en va également, direction Lima puis Cusco avant d’aller au Chili et en Argentine… Notre bout de chemin ensemble s’arrête ici… Suerte pour la suite gamine !

P1010814
Hasta luego “Ajo Picante” – notre restau fétiche

Malgré le peu de temps que nous avions, nous avons bien profité de cette région de Huaraz qui nous a réellement enchantés.
Personnellement, cette région restera dans ma mémoire comme les Alpes péruviennes, métaphore facile aux vues des paysages et des produits artisanaux locaux – les produits laitiers avant tout.

Maintenant il est temps de filer au nord, Julieta (la sœur de Bel) arrive dans quatre jours à Piura, à plus de 800 kilomètres d’ici. Avant ça nous devons passer la frontière équatorienne (à plus de 1100 kilomètres) et revenir au Pérou pour faire renouveler notre visa touristique.

Tony
Huaraz, Ancash, Peru

Anuncios

Deja un comentario - Laissez un commentaire

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s