23/11/2012 – Putain, deux ans !

Vendredi 23 je fête mes deux ans de voyage ! Eh oui le 23 novembre 2010 je quittais la France pour vivre les aventures que vous connaissez.
Il s’en est passé des trucs : des aventures, des rencontres, des adieux, des lieux et des dizaines de milliers de kilomètres…
Au bout de deux ans je poursuis la vadrouille et je suis heureux. La flamme du voyage est toujours bien vive ! C’est un tout autre voyage depuis qu’Aymeric et Idir sont partis, un autre style… Ce n’est pas comparable mais les deux ères sont tout aussi belles.
Notre brave 205 est arrivée en mai 2011 en Argentine avec presque 290 000 kilomètres au compteur, aujourd’hui elle en a 335 000.

Dans l’hostel il n’y a quasiment jamais de clients (ce n’est pas encore la saison, les grandes vacances commencent en décembre) mais ce n’est pas plus mal car il y a un petit problème : il arrive qu’il n’y ait plus d’eau. Le thème de l’eau courante est un peu problématique au Pérou, surtout sur la côte. De plus, des travaux sont en cours dans le pueblo pour changer les conduits qui acheminent l’eau. Il y a donc des jours où, par manque de pression, l’eau ne monte pas jusqu’au réservoir placé sur le toit (et oui ça se passe comme ça en Amérique du Sud : à part dans certaines grandes villes, la distribution est effectuée quelques heures par jour ce qui suffit normalement à remplir les réservoirs personnels sur les toits des maisons, après il faut faire avec la quantité qu’on a). Ana et Eusebio sont habitués, ils remplissent donc des seaux tous les matins – tôt, pendant la distribution dans le réseau municipal – au cas où la quantité qui atteigne le réservoir ne soit pas suffisante pour tenir toute la journée. Il est donc fréquent que nous finissions la journée en utilisant l’eau des seaux pour se laver, cuisiner, faire la vaisselle…

De mon coté je continue le carrelage, doucement mais sûrement : coupes, collage, joints… Au final je me souviens bien, les travaux avec mon père ou mon grand-père ça ne s’oublie pas. Je pourrais même poser des radiateurs s’il fallait… En tout cas j’aime bien faire ça, je bosse tranquillement avec de la musique et je laisserai quelque chose ici quand je partirai…
A côté de ça nous continuons les cours d’anglais avec Bel qui jongle entre ça, la promotion de l’hostel sur internet et ses boulots personnels.
Nous entrecoupons le travail en faisant des pauses jus de fruits. Nous profitons d’être dans ce pays tropical qu’est le Pérou, les fruits achetés au marché sont d’une saveur exceptionnelle et à un prix défiant toute concurrence (à noter que le Pérou est un des seuls pays d’Amérique du Sud à avoir interdit les OGM, avec le Venezuela entre autres) : bananes, les meilleures mangues que j’ai mangées de ma vie, fruits de la passion, ananas, mandarines… Et nous goûtons quelques fruits inconnus comme la granadilla (un autre type de fruit de la passion) ou le pepino (mot qui peut se traduire également comme concombre mais ça n’a rien à voir) ressemblant à une poire avec une chair proche du melon. Inutile de dire que le mixeur est un élément indispensable par ici…
Au marché beaucoup de commerçants entament la conversation avec nous, curieux de savoir d’où on vient et ce qu’on fait là. La petite dame qui nous vend les fruits nous fait toujours la bise et nous offre régulièrement quelques pièces : un exemple de l’amabilité des gens dans les endroits non touristiques (dans certains endroits les péruviens peuvent paraître un peu froid – peut-être plus dans les montagnes – voir mal-aimables dans les endroits touristiques où ils voient le touriste comme un porte-monnaie sur pattes – à Cusco par exemple).

Samedi 24 arrive Rebecca, une autre volontaire des Etats-Unis. Tout le contraire de Dan : très bavarde, un peu fofolle, nous sympathisons tout de suite. Elle participera aux classes d’anglais et ira donner un cours avec Belén dans une école (Bel a rencontré une prof qui l’a invitée dans sa classe).

P1010374
Le carrelage avance

P1010419
Une nouvelle prof

P1010409
Classe d’anglais dans une école de Huarmey

Percy revient diriger car une école d’espagnol pour les voyageurs est en train de se monter dans l’hostel. Des maçons viennent casser quelques murs au rez-de-chaussée, nous – les volontaires – on aide à la mise en place (confection de tableaux d’école, organisation de l’espace…).
Il nous avait paru sympa la première fois qu’il était venu mais au final il n’a que des mauvaises idées (au niveau de l’organisation, des règles, du marketing…), il bouleverse toute notre organisation du travail et veut montrer à tout le monde que c’est lui le chef… Il organise le travail en tours pour qu’il y ait toujours quelqu’un en train de travailler jour et nuit au cas où viendrait un client (ce qui est assez peu commun). En gros, d’après ses nouvelles règles on ne peut plus travailler ensemble (règles que nous ne suivrons pas avec Bel). Ana et Eusebio font partie de ces tours – avec des horaires de nuit des fois – mais Eusebio doit s’occuper de ses patients qui peuvent venir à n’importe quelle heure et la pauvre Ana a déjà ses tours de garde à l’hôpital (parfois de nuit). Elle suit à la lettre ces instructions et il arrive qu’elle ne dorme que deux heures par jour (à 60 ans…) mais ça n’a pas l’air de déranger Percy qui, lui, ne fait quasiment rien dans l’hostel.
De plus il est un peu con et très lourd, surtout avec Rebecca qu’il n’arrête pas de draguer. Nous rigolons bien quand elle nous raconte toutes les stratégies qu’il met en place.
Bref, l’ambiance et les conditions de travail se sont dégradées depuis qu’il est arrivé.

Tony
Huarmey, Ancash, Peru

Anuncios

Un pensamiento en “23/11/2012 – Putain, deux ans !

  1. Pingback: 02/01/2013 – La vie à Huanchaco | Onda Vagabunda

Deja un comentario - Laissez un commentaire

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s