04/10/2012 – La capitale du Tawantinsuyo

Arrivée à Cusco (ou Cuzco, on peut l’écrire des deux manières) dans la soirée du jeudi 4 octobre. Embouteillages dans toute la ville que nous devons traverser pour rejoindre le centre ville.

Le centre est composé de petites rues pavées, étroites et escarpées. Et c’est là, en nous rendant à l’hostel, qu’il nous arrive un truc de fou : en montant une ruelle la voiture ne veut plus avancer, elle ne peut pas monter, c’est trop pentu ! Je tente la marche arrière dans le but de faire le tour du pâté de maisons pour prendre la même rue mais en descente. Je ne sais pas comment je me démerde (nous étions dans l’angle entre deux rues très étroites) mais je butte à l’arrière contre le trottoir. Nous sommes carrément coincés ! La voiture ne peut pas avancer (par manque de puissance), ni reculer (bloquée par le trottoir ou plutôt les marches qui composent le trottoir) ! Nous sommes seulement à quelques mètres de l’entrée de la rue de l’hostel… Après quelques tentatives infructueuses en poussant le moteur à fond (ça fait mal au cœur d’entendre ça), Bel descend et pousse pendant que j’envoie toute la puissance. Dans la douleur, avec beaucoup de bruit et un peu de fumée (qui sort du capot, des pneus sur les pavés) nous parvenons à nous arracher de là et à entrer dans la rue de l’hostel…
Plus de peur que de mal. Enfin, nous espérons car – même si ça résiste à (presque) tout, ces petites bêtes – la 205 a du bien souffrir…
Bon, désormais nous savons qu’il faut descendre la rue et ne plus essayer de la monter pour rejoindre l’hostel.

Ce soir là dans l’hostel nous sympathisons avec Agustin et Sara, un couple franco-argentin – lui est de Buenos Aires, elle de Montpellier. Il se sont rencontrés en voyage… Ils reviennent de Colombie et Équateur, nous passerons pas mal de temps avec eux lors de notre séjour à Cusco, partageant discussions (ils nous donneront de bons conseils pour la suite de notre voyage sur le nord du Pérou, l’Équateur et la Colombie) et quelques repas. Buena onda !

Les premiers jours nous visitons le centre ville. A 3400 mètres d’altitude, les rues qui montent à pic (avec ou sans marches) sont difficiles à gravir surtout pour Belén qui a du mal à contrôler sa respiration malgré la coca (c’est conseillé de mâcher la feuille de coca, ça aide pour la respiration et le mal d’altitude). La dernière côte – celle pour rentrer à l’hostel en fin de journée – est la plus douloureuse.

Cusco est la plus belle ville que j’ai vu en Amérique Latine pour le moment : son style colonial, ses places, ses monuments, ses toits en tuiles rouges, ces édifices en pierres et ses petites ruelles escarpées et pavées lui donnent un charme fou. Je parle du centre ville, parce qu’autour c’est une ville péruvienne normale : c’est pas très joli.
On a pu remarquer que toutes les villes péruviennes se sont construites à la va-vite, dans une expansion anarchique et précipitée due à l’exode rural assez récent, conséquence : le coté esthétique est délaissé, beaucoup de chantiers en cours ou abandonnés, très peu de façades peintes ou alors il y a très longtemps, tout ça donne des fois une impression de décharge dans certains quartiers ou certaines villes…

P1000243
La vue de la terrasse de notre hostel : la Plaza de Armas

En revanche, ce qui “pollue” un peu l’atmosphère du centre ville de Cusco c’est le coté sur-touristique. Dans les rues, des hordes de vendeurs/rabatteurs interpellent les touristes pour proposer des tours aux Machu Picchu ou aux ruines alentours, des massages, des flyers pour les boites de nuit et restaurants, certains même quelques matières illicites… C’est assez fatigant, au début on répond tranquillement mais au bout d’un moment on répond plus sèchement ou on les ignore complètement.

Nous nous joindrons quand même à toute cette “masse commerciale” pour vendre un peu de nos marchandises. Notre cible à nous c’est les locaux, pas les touristes (déjà tant sollicités), nous passons donc dans les boutiques du centre. Verdict : difficile, les vendeuses ou hôtesses en tout genre ne sont pas vraiment intéressées ou alors n’ont pas d’argent. Nous parvenons à vendre un peu mais c’est beaucoup d’efforts pour pas grand chose. De plus, les prix sont tellement bas au Pérou qu’il est difficile de s’aligner, il faut vendre beaucoup pour que ça devienne intéressant… Un des points positifs est que nous avons quelques articles différents de ce qu’on peut voir dans les centaines de boutiques d’artisanat de Cusco (produits typiquement andins).

P1000321
Un défilé dans les rues de Cusco : le 8 octobre, férié en l’honneur de la mort de l’almiral Miguel Grau (un des héros péruviens les plus fameux) lors de la bataille de Angamos en 1879 pendant la guerre navale contre le Chili

Nous visitons également el Qoricancha, le palais du pouvoir du Tawantinsuyo (l’empire inca) – qui sera converti en couvent par les espagnols – et nous assistons au dernier concert du festival “Charangos del Mundo”, une rencontre de joueurs de charangos du monde entier (le prochain c’est au Mexique en mars, je ne sais pas si on y sera…). l’Amérique du Sud est très bien représentée évidemment mais il y a également quelques américains et belges.

P1000357
Au Qoricancha – représentation du Tawantinsuyo avec ses quatre régions (nord, sud, est, ouest) et la capitale : Cusco (au centre)

 Le grand final du festival Charangos del Mundo

A Cusco nous avons un contact de couch-surfing : Lorenzo. Il ne peut pas nous héberger (sa maison est déjà remplie de voyageurs !) mais nous invite chez lui pour faire connaissance. Il est français, passe sa vie à voyager (il a vécu pas mal au Mexique) et il vit à Cusco depuis quelques mois avec Pati, une péruvienne. Bien cools ces deux là ! Nous allons à plusieurs reprises chez eux pour discuter et rencontrer les voyageurs qu’ils hébergent (un roumain, des brésiliens, des français, une américaine…). Nous allons également dans un bar-restaurant – assez chic, dans le centre – où Lorenzo joue du piano (c’est son métier) et où il organise également des rencontres via couch-surfing. Nous y passons une bonne soirée entre voyageurs.

P1000453
Malaisie, Pérou, France, Argentine, Uruguay, Angleterre, Roumanie… Voilà à quoi peut ressembler une réunion couch-surfing

Hormis le Machu Picchu, les alentours de Cusco sont très riches en ruines incas. Nous prenons une journée pour aller visiter deux de ces sites à quelques kilomètres au sud-est de la ville.
Tout d’abord direction Tipón, un petit village en haut duquel se trouvent des ruines de cultures en terrasses avec des canaux d’irrigation. Puis direction les ruines de Pikillacta, apparemment une ancienne ville inca (nous n’en saurons pas plus, nous n’avons pas de guide et il n’y a personne sur le site).

P1000393
Les ruines de Tipón : vestiges de cultures en terrasses où les incas avaient développé un système d’irrigation très efficace

P1000375
Les escaliers incas

P1000436
Les ruines de Pikillacta

Samedi 13 octobre nous rejoignons Agustin et Sara dans leur hostel (ils ont déménagé car Agustin a trouvé un job au bar d’un autre hostel en échange de l’hébergement) pour notre dernière soirée à Cusco. Ils devaient venir manger dans notre hostel mais la gérante ne les a pas laissé entrer – au fil des dix jours passés ici nous nous sommes rendu compte que c’est une vieille peau qui la joue accueillant et aimable au début mais qui ne voit que l’argent qu’elle peut gagner…
Bref, une dernière soirée avec nos amis pour discuter, boire un coup, jouer au baby-foot et au billard avant de se dire au revoir.

P1000460
Chau les amis ! Suerte pour la suite du voyage ! On se voit en Argentine un de ces jours…

Dimanche 14 nous prenons la route pour Ollantaytambo – à une centaine de kilomètres au nord-ouest – afin de quitter la grande ville et nous rapprocher du Machu Picchu…

04---mapa-peru-cusco

Tony
Cusco, Cusco, Peru

Anuncios

Deja un comentario - Laissez un commentaire

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s