12/09/2012 – Bienvenus au Chili

Première impression en arrivant au poste douanier de San Pedro de Atacama : ils parlent bizarrement les chiliens ! On dirait qu’ils ne savent pas quand reprendre leur respiration pendant qu’ils parlent, ça donne des phrases hachées alternant enchaînements de mots très rapides et syllabes très longues…

Bref, passeport tamponné (Belén n’en a pas besoin dans le Mercosur, avec sa carte d’identité ça suffit), papier d’identité temporaire de la 205 signé, cargaison contrôlée très brièvement à la lumière d’un portable – nous arrivons à l’heure de fermeture du poste de contrôle, ils sont pressés de rentrer chez eux, tant mieux !

La recherche d’hébergement dans les rues de San Pedro à 22h-23h nous en apprend un peu plus sur la vie au Chili…
Deuxième impression : les chiliens se couchent tôt, nous devons nous dépêcher dans la recherche d’hostel avant que tout ne ferme.
Troisième impression : l’hébergement est cher, difficile de trouver moins cher que 20 000 pesos chiliens par nuit pour deux (presque 200 pesos argentins – une fortune, plus du double qu’en argentine pour le même type d’hébergement). Nous ne nous en étions pas rendu compte en janvier avec Aymeric car nous étions dans un camping qui n’était pas encore ouvert (en travaux) et qui ne coûtait pas si cher. Mais maintenant c’est l’hiver, impossible de dormir dans une tente dans le désert à 2500 mètres d’altitude, les nuits sont plus que fraîches…

Le lendemain, jeudi 13 septembre, nous nous reposons de la route de la veille et passons une partie de l’après-midi à chercher un hostel moins cher que le notre, ce que nous trouvons (20 000 pesos, pas moins…). Nous apprenons que nous tombons plutôt mal : très peu de disponibilité dans les hostels et les prix sont un peu plus élevés que d’habitude car nous sommes à la veille de la fête de la patrie : tous les chiliens vont fêter l’anniversaire du pays et beaucoup prennent une semaine de vacances pour l’occasion (sachant que c’est férié du lundi au mercredi). San Pedro de Atacama, qui est déjà un lieu plutôt touristique, va se remplir dès demain… J’ajouterai que je n’ai jamais vu autant de drapeaux d’un même pays que dans les rues de San Pedro (à l’occasion de cette fête nationale), même pas lors de la Coupe du Monde ou des Jeux Olympiques !

Vendredi nous déménageons dans l’hostel que nous avons trouvé. Désormais nous allons profiter des alentours magnifiques de ce petit village-oasis perdu au milieu du désert d’Atacama (avec vue sur les hauts sommets des Andes couverts de neige). Je vais montrer à Belén quelques endroits superbes que nous avons visités avec Aymeric et cette fois-ci nous allons pouvoir prendre des photos (en janvier nous n’avions pas le chargeur de l’appareil que nous avait prêté Idir et nous nous étions fait voler nos portables…).

P1080974
Défilé de gauchos chilenos dans les rues de San Pedro, ils se dirigent vers le stade : on dirait que les festivités vont commencer…

Tony
San Pedro de Atacama, Antofagasta, Chile

Anuncios

Deja un comentario - Laissez un commentaire

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s