23/07/2012 – Ventes, Bodega et déménagement…

La semaine qui suit, nous continuons à vendre dans la rue mais nous changeons de stratégie : après deux tentatives infructueuses installés dans la rue (une fois avec les artisans qui vendent devant la feria, invités par l’un d’eux) nous décidons de passer dans les magasins, boutiques, pharmacies, hôtels… pour proposer aux vendeuses et hôtesses d’accueil et là ça marche beaucoup mieux ! Ainsi nous vendons aux filles du coin (qui voient de l’artisanat tous les jours et qui sont contentes de trouver des articles plus “fantaisie” de Buenos Aires) et plus aux touristes (qui, eux, se dirigent plus vers l’artisanat). En général nous sortons vendre le soir vers 21h (et oui tout est ouvert à cette heure-ci, faut dire que l’après-midi quasi rien n’est ouvert avant 18h…) et en une heure et demie nous faisons entre 150 et 200 pesos ! De quoi payer quelques nuits d’hébergement à chaque fois !

Le jeudi 26 on ne bosse pas, ça fait six mois qu’on est ensemble avec Bel. L’après-midi, après une leçon de conduite, nous allons visiter la Bodega Domingo Hermanos : visite guidée et dégustation (vin blanc, vin rouge et fromage de chèvre), nous repartons avec deux bouteilles. Le soir restaurant et spécialités locales : cabrito (cabri), tamales, empanadas et un bon petit vin !

P1080374
Enfin la visite d’une bodega de la Route du Vin argentine !

P1080384
Séance dégustation

Nous continuons la vente “porte-à-porte”, les leçons de conduite, le cyber est devenu la voiture garée dans la rue (nous captons un réseau wifi dans une rue pour lequel nous avons deviné la clé), nous allons visiter et vendre un peu à San Carlos (un village voisin)…

Dimanche nous devons déménager, la chambre dans laquelle nous étions est louée toute l’année par une maîtresse d’école qui était partie pour les vacances et qui revient ce lundi. Roberto et Malvina n’ont pas d’autres chambres libres, nous devons trouver quelque chose dans la journée. Nous recherchons plutôt une chambre à louer dans la maison d’une famille (beaucoup louent une de leurs chambres ici et c’est ce qui parait être le moins cher).

Après un après-midi de recherches infructueuses (tout est complet ou trop cher malgré le fait que les vacances soient terminées) nous trouvons la perle rare : à l’Hôtel Colonial on nous propose une chambre à 30 pesos la nuit pour deux pendant quinze jours (environ 5,50€ – c’est le prix d’une nuit pour deux dans les campings les moins chers que j’ai vu en Argentine) ! Une chambre avec salle de bain privée, accès à la cuisine partagée et c’est moins cher que ce que nous avions négocié avec Malvina ! Difficile à croire après tout ce que nous avons vu dans la journée… De plus, jusqu’à maintenant, nos dépenses en logement à Cafayate sont couvertes par nos ventes.

Ce soir là nous allons boire un verre dans un bar où joue Bruno Arias (un musicien de Jujuy). Après le concert ça se transforme en scène ouverte avec quelques musiciens de Cafayate, bonne ambiance !

P1080423
Chau Malvina !

Tony
Cafayate, Salta, Argentina

Anuncios

Deja un comentario - Laissez un commentaire

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s